J’ai eu le plaisir d’être contacté par Andy Craps, l’un des graphistes responsables de la communication pour Mons2015.
Il avait besoin de mes compétences en tant que retoucheur photo professionnel dans le cadre de la réalisation du visuel définitif de leur campagne d’automne.

Sujet de la demande de retouche professionnelle:

La thématique de Mons 2015 pour cet automne est de plonger dans le passé glorieux de Mons pour (r)ouvrir son avenir, de passer « De La Renaissance à la renaissance » avec comme slogan: « J’ose la renaissance à Mons. Et toi? »

Pour illustrer cette thématique, ils ont décidé de rassembler dans une même image 1 référent de chaque époque : un portrait d’une femme dans le style Renaissance, sur le dos de laquelle il fallait « glisser » un tatouage pour le côté contemporain et l’idée d’oser.

Les images de base:

J’ai eu à disposition les 2 images suivantes:
– un portrait réalisé par Thibault Chappe.
– la peinture représentant St-George et le dragon qui allait servir pour le tatouage.

Contrainte du travail de retouche:

La  contrainte principale à laquelle j’ai dû faire face dans ce travail de retouche est liée au fait qu’il fallait partir d’un portrait déjà réalisé (voir ci-dessus). Ce portrait ne comportait que le buste du mannequin, alors que le client avait besoin d’un visuel qui pourrait fonctionner autant de façon horizontale (banner site internet …) que verticalement (affiches …)
Il fallait donc, pour créer ce visuel,  intégrer la peinture au portrait en créant un effet « tatouage », mais aussi « greffer » la partie basse du corps manquant.

1re partie de la réalisation:

La première étape a eu pour objectif de reconstituer le bas du corps du portrait.

Pour cela il a fallu partir à la recherche d’une robe convenant au style « renaissance » du portrait.

Une fois celle-ci trouvée en magasin, je l’ai photographiée sur un modèle dans le bon axe de prise de vue, mais surtout avec la bonne lumière. Si cela n’avait pas été le cas, il y aurait eu un très mauvais raccord au montage et donc l’image aurait paru totalement « fake »!

Voici l’image brute photographiée:

2e partie de la réalisation:

Et voici la retouche de A à Z en images.


Comme vous l’avez vu, pour faire ce travail, il était indispensable d’être à la fois photographe et retoucheur professionnel. Ce visuel nécessitait :

– Des compétences spécifiques en photographie de portrait pour la prise de vue du bas du corps (travail de la lumière, axe de prise de vue…)
– Une solide expérience en retouche professionnelle pour intégrer le tatouage et le bas du corps de façon à ce qu’on ne se rende pas compte qu’il s’agit de trois photos différentes.

Dans la réalisation de ce type de visuel, il est important d’avoir une vision globale du projet et une idée précise du résultat qu’on veut obtenir. Cela permet, à chaque étape, de faire des choix motivés et judicieux, qui permettent d’avancer, pas à pas, vers le visuel définitif.

N’hésitez pas à découvrir d’autres making of de retouche sur mon blog ou sur la page qui est dédiée à la post-production.